Coupe d’Europe jeune de difficulté Voiron

Coucou!

Je reviens de Voiron, où s’est passée hier, samedi 9 juin la 3ème étape du circuit de la coupe d’Europe jeune (2ème pour les français). L’étape s’est déroulée en une seule journée, autant dire en un très long samedi! J’y suis partie motivée et déterminée, après ma 14ème place pas du tout terrible la semaine dernière en blocs à Grindelwald.

Pour les garçons, les qualifs étaient le matin, tandis que nous les filles nous avions le droit à une grasse mat car les nôtres étaient l’après midi. Même si le déjeuner était à 8h pour partir à 10h15… Après avoir attendu  deux bonnes heures dans nos chambres au Creps, voilà qu’on arrive enfin sur le lieu de la compet!Pour ce qui est des qualifs garçons, il y a eu beaucoup d’ex-aequo, et à peu près dans toutes les catégories il fallait sortir ses deux voies ou aller vraiment très haut pour être en finale.

Dans l’après-midi, tandis que les garçons qualifiés pouvaient rentrer se reposer avant les finales, c’était le tour des qualifs filles. Là les voies étaient plus dures et peu ont eu les deux tops. En minime fille, je suis la seule à sortir mes deux voies.

J’ai commencé à grimper dans la voie de qualif 2, je passais 6ème donc vers 14h30, la voie était plutôt longue avec une première partie plutôt daleuse, verticale, où  il fallait avancer et pas perdre de temps car nous n’avions que 6 mn pour grimper et beaucoup se sont malheureusement fait arrêter par le temps… Puis il y avait un repos avant un toit où il fallait se retourner pour en quelque sorte désescalader, puis un autre petit repos à la fin de  ce toit. Et on retournait dans une dernière partie, léger dévers, mais bien rési avec un clippage en croisé sur une arquée verticale que j’ai pas aimé! Mais j’ai tout de même sorti la voie avec 2 autres de mes concurrentes (Hannah Shubert et Stasa Gejo), bien dobée quand même! La voie était cool, j’ai bien aimé, par contre je n’ai pas su mettre beaucoup de rythme, et j’ai grimpé doucement, un de mes points faibles… Mais bon l’essentiel c’est de réussir!

Après une bonne heure de repos,  j’ai fait la voie de qualif 1 et je suis la seule à sortir! Je passais 23ème. Je l’avais bien observée avec François, jusqu’au petit petit pieds presque invisible! Quand ça a été mon tour, je suis partie déterminée, je voulais cette fois mettre du rythme (de toute façon j’avais pas le choix si je voulais sortir), bien respirer et surtout aller au top! Et j’ai réussi, je suis contente parce j’avais l’impression d’être en rési dès le début mais je n’ai pas explosé, j’arrivais toujours à avancer et à rester lucide, ce qui m’a beaucoup servi sur le dernier mouv de ma voie car la technique que j’avais envisagée ne marchait pas et j’ai donc pu me réorganiser.

J’ai donc fini mes qualifs plutôt tôt, vers 15h45, alors que dans ma catégories nous étions 35. J’ai du attendre l’isolement à 19h, c’était trèèèèès long! Toute l’équipe a eu un breafing des coatchs. Puis une fois en isolement l’attente n’était pas finie, j’ai somnolé pendant 1h30 pendant que les garçons passaient dans leur finale. Les nôtres étaient prévues à 21h (en fait plutôt 21h30) après la présentation des finalistes et les lectures… Petit breafing personnel, je prévois mon échauffement pour 20h30.
Voilà que je recommence, je me ré-échauffe: au début des bacs, la reprise est très dure, grimper le soir après une bonne journée aussi, puis rapidement du bloc, puis présentation et enfin LA VOIE!  Autant dire que j’étais deçue, elle ne m’a pas vraiment inspirée, mais j’ai dû m’y faire! Pas le choix! Je l’ai bien observée, aucun endroit ne m’a posé problème, c’est cool ça! Elle était dans le panneau central, pas très devers mais souvent très très rési! Je suis retournée en isolement faire ma rési, mais problème impossible de dober, peut-être que j’avais tellement de rési que je pète pas, mais je pense pas! 😀 Alors peut-être à cause du pan, je ne sais pas… Ensuite à 22 heure passé GO! Pas facile à cette heure là, mais ça ‘est pour tout le monde. Dans ma voie, cette fois je suis bien montée en rési puisque d’entrée de jeu la voie m’a mise dans l’ambiance, une voie technique mais qui déroulait très bien avec des prises toutes convenables et pas de repos. Je pars tranquille, sans pression voulant faire du mieux que je peux, je monte, je monte puis première erreur je grille des cartouches sur un mouv que je n’étais pas sûre de faire, donc je le saute. Puis deuxième erreur je loupe un mini repos que je n’ai pas vu car j’ai loupé un pied à cet endroit, donc j’ai enchaîné, et vers le haut de la voie, d’un coup je m’aperçois que je n’ai pas clippé une dégaine,  mais je suis trop dobée pour le faire de là où je suis, j’aurais peut-être pu la clipper plus haut mais je n’y crois pas et tombe sur un mouv que avec cette fameuse dégaine j’aurais pu faire! Je termine donc 2ème ex aequo alors 2ème seule au final car c’est moi qui suis allée la plus vite (étonnant non?). En effet maintenant pour qu’il n’y ait plus d’ex-aequo en finale c’est le temps qui compte et non les qualifs.

Dans l’ensemble je suis contente de ma compet, points positifs, pas de stress, de la rési, de la lucidité, de la détermination et encore plus motivée pour la prochaine!
Points négatifs, en finale, pas vu une dégaine,  pas vu un pied (et donc pas de repos). Mais les erreurs font progresser!

Cette semaine, tranquille, kiné-osthéo, repos, et FALAISE!

Bisous, bisous, à la prochaine!

 

Crédit photo: Geeckoo.com

3 commentaires sur “Coupe d’Europe jeune de difficulté Voiron”

  1. Super de lire ton analyse. On attend maintenant le compte rendu de tes combats mémorables en falaise. Et si maintenant tu avances …

  2. Bravo Solène! Pour le résultat et pour l’article. C’est très intéressant d’avoir tes sensations « vues de l’intérieur » aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.